Cela fait plusieurs kilomètres déjà que vous roulez sur la route des crêtes. Vous vous êtes certes arrêtés à certains moments, fugaces, pour admirer l'horizon, votre oeil délimitant le Rhin et les Vosges et où les villes apparaissent comme des décors de Playmobil. Je me suis alors muni de mon guide vert car jusqu'à maintenant, je n'ai emprunté que les routes d'asphalte mais je ne me suis encore jamais enfoncé dans la forêt. J'ai besoin de me dégourdir les jambes et d'entamer une bonne randonnée. De plus, je n'ai pas pris mes grosses chaussures Décathtlon sans aucun style pour rien. Et là, j'arrive au sentir d'Allerheiligen.

SAM_6275

Il faut traduire Allerheiligen par "Tous les saints" en allemand. C'est d'ailleurs dans une ambiance bien religieuse que nous sommes emportés aux abords du sentier. Devant nos yeux se dressent avec beaucoup de peine les ruines d'un ancien monastère garni ici et là d'éléments décoratifs gothiques qu'un oeil expert saura remarqué. Difficile de dire où se situe le cloitre mais dès les premiers instants, on se sent en paix avec la nature. Les monastères aimaient être retirés du monde des mortels et des villes pour être au plus près de la création naturelle de Dieu. Nous sommes en Allemagne et pourtant c'est comme si on avait un avant goût d'Irlande.

SAM_6286

Quittant ce monastère, celui-là même où Frère Pauli fut écarté (lire l'article sur les légendes de la Forêt Noire), nous suivons les chemins du sentier balisé. Je le martèle une fois de plus: c'est en Forêt Noire que sont nées les premières randonnées. D'emblée, je vous rassure, cette randonnée est courte, peu longue et offre des paysages réellement splendides. Il faut vraiment aller au coeur de la forêt plutôt que de parcourir de longs kilomètres en voiture. En guise de fil rouge, nous suivons un cours d'eau, rougi à certains endroits par les roches et au débit rapide,encerclé par les arbres, ici des feuillus en majorité pour commencer.

SAM_6325

Le torrent exerce une violence de plus en plus angoissante. C'est une eau des ténèbres prête à tout envahir sur son passage. Mais son fracas l'amène à sa propre chute et en suivant les escaliers, vous pourrez saisir toute la magnificence de ce paradis infernal que sont les cascades. 7 cascades sur un dénivelé de 90 mètres s'enchaînent au fur et à mesure que vous prolongez votre visite. Elles sont loin d'avoir une hauteur vertigineuse, n'ont pas le charisme des chutes du Niagara mais ce qui leur confère un charme absolu, c'est l'environnement dans lequel elles se situent.

 

SAM_6365

En bas du sentier, vous pourrez refaire le chemin en sens inverse ou emprunter une boucle un peu plus longe pour continuer à lire les effroyables légendes de la Forêt noire ou continuer à sentir la mousse humide sur les parois rocheuses. J'ai choisi la seconde option et j'ai pu admirer l'immensité de la forêt me disant que je n'étais qu'une bactérie de vie dans un poumon vert.

SAM_6382