Quand on arrive en ville (non, je ne vous joue pas un remake de Starmania), dans une grande ville en particulier, le mot qui nous vient à l'esprit est "rentabilité". De nombreuses visites ou monuments phares sont déjà planifiés mais le tout semble coûter très cher. Et c'est tout le casse tête que je vais essayer de déjouer aujourd'hui.

1) Kézako?

Les grandes métropoles allèchent le touriste en mettant en place une carte qui vous permet de visiter les monuments phares de la ville, tous les monuments et musées inscrits sur la liste. Vous ne pouvez vous rendre qu'une fois dans le lieu. Il existe plusieurs déclinaisons pour la carte: 24h, 48h, 72h. De nombreuses cartes comme celle de Stockholm par exemple vous permettent également d'emprunter les transports en commun (métro, bus, tramway). Vous pouvez vous les procurer dans les offices de tourisme comme dans plusieurs relais presse dans les métros. 

2) Est-ce vraiment rentable?

Difficile de répondre à cette question car il faut prendre en compte plusieurs facteurs:

- si vous voulez faire des excursions, elle ne sera pas forcément rentable puisque ces cartes ne dépassent presque jamais le cadre de la ville-même. Il faut donc être sur pendant 2 ou 3 jours de ne faire que des visites dans la ville. En tout cas, elle requiert une organisation au préalable.

- certaines cartes ne vous donnent pas la gratuité des musées mais seulement des réductions.

- si on prend une carte comme celle de Paris, elle ne sera absolument pas rentable pour les moins de 26 ans puisque tous les musées nationaux sont gratuits. De plus, il faut ajouter que dans certaines cartes, certains monuments incontournables ne sont pas pris en compte. Pour reprendre l'exemple de Paris, la Tour Eiffel n'y est pas incluse. Par contre, le château de Versailles au prix de 25 euros est pris en compte, ce qui peut constituer une bonne affaire lorsqu'on sait que la carte 48h coûte 30 euros.

- le gros plus, c'est l'accès gratuit au transport. En effet, les prendre autant que vous voulez ne vous limite pas dans vos mouvements. Après, certains préfèrent visiter la ville entièrement à pied quitte à attraper des grosses cloques. Cependant, appréciez votre gain dans cet achat et comparez le prix de la carte à un ticket journée.

3) Quelles sont les cartes vraiment rentables?

Aujourd'hui, j'ai un peu lâché ce type de bonne affaire qui finalement contraint sur l'organisation des journées et qui parfois ne nous rapporte pas grand chose. Cependant, j'ai pu m'apercevoir que 3 villes proposent des cartes intéressantes:

- Stockholm, un peu malgré elle. En effet, après mes 3 jours écoulés, j'ai toujours pu prendre le métro autant que je le souhaitais car les contrôleurs ne vérifiaient même pas le début d'utilisation de la carte.

- Madrid où les musées sont très nombreux et où la carte est vite rentabilisée. Les transports ne sont pas pris en compte mais le bus de touristes oui et vous pouvez le prendre autant de fois que vous le souhaitez.

- Séville. Le même principe que Madrid mais en plus de ça, vous avez une place gratuite pour accéder au parc d'attractions.