Musée renvoie à espace clos avec des oeuvres qui proviennent souvent du monde entier (peintures, sculptures...). Toutefois, depuis quelques années, grandes villes mais surtout régions rurales aiment développer les musées en plein air, les pays du Nord étant encore une fois à l'avant-garde. Une façon écologique de conserver le patrimoine. Ici, il s'agit de rentre toutes ses lettres de noblesse au patrimoine de la Forêt Noire. Un patrimoine fortement chargé d'agriculture. Pas étonnant donc que dans ce musée où sont disséminés des fermes, des moulins, des grandes, des étables ... C'est au milieu des champs que toute la vie rurale est mise en exergue à Gutach.

SAM_6518

C'est là qu'on rejoue les scènes de notre enfance télévisuelle et où se rejoue dans notre tête le générique de La petite maison dans la prairie. Un air de Texas et de ranch avec ces toits de maisons impressionnants qui tombent fort bas et qui sont d'une longueur ahurissante. Les habitats semblent plier sous le poids de leur toiture qui s'afaissent comme un homme paresseux sur son canapé. Mais nous ne sommes pas au Texas et pourtant nous pourrions y tourner de superbes scènes de films.

SAM_6544

Toutefois, notre esprit vagabond est rattrapé par l'effroi de certaines pièces de collection. L'écomusée est aussi là pour nous rappeler que la Forêt noire est une terre de légende ancrée dans la peur pour faire peur aux touristes et mieux les attirer. Des sculptures de bois qui prennent forme humaine s'adapteraient fort bien dans des dessins animés un peu noir. 

SAM_6537

Même ce qui est sensé nous protéger du mauvais sort arbore un look macabre comme ces crucifix conservés dans des couleurs kitsh où les outils des travailleurs l'entourent comme s'il était leur saint patron. Le Christ au visage émacié paraît vieux et en totale décadence corporelle; Peut-il encore réellement nous protéger contre tous ces démons qui nous entourent?

SAM_6521

Cependant, nos sentiments s'apparentent à des battements de coeur au rythme inégal. Nous sommes tantôt stupéfaits, tantôt paisibles lorsque les animaux paissent devant nos yeux. Il y a quelque chose de rassurant d'être enfermé dans un espace paradoxalement assez ouvert. La vue sur la forêt y est saisissante. Nous restons là comme des humains ébétés où on se dit que nos maisons n'arriveront jamais à la perfection de la nature. Et pourtant on s'entête.

SAM_6519

Finalement, c'est bien ici que vous appréhenderez au mieux toute la diversité culturelle de la région. C'est un véritable voyage dans le temps qui vous transporte dans les siècles antérieurs pour vous narrer l'artisanat et ses outils, les traditions et les coutumes mais aussi l'économie et la façon de vivre à l'époque. Vous aurez l'occasion de pénétrer dans les maisons et les étables qui vous plongent dans un univers lugubre rompu ici et là par quelques filets de lumière. Une école, des cuisines noircies, des jardins, des pâturages ... Tout pour se faire une idée du mode de vie de nos ancêtres. Il y a des animations en été et en automne auxquelles je n'ai pu assister et où les femmes portent de drôles de chapeaux aux pompoms rouges plus que grossiers, presque un gâteau en tissu. 

 

SAM_6563

Quelques renseignements pratiques


Pour l'accès en voiture et en autocar:

- Ecomusée située sur la nationale B33 entre Hausach et Gutach

- De l'autoroute A5, sortie Offenburg, direction Villingen- Schwenningen B33

- De l'autoroute A81, sortie Rottweil, direction Offenburg B462/ B294

- De Freiburg, direction Waldkirch/ Elzach/ Gutach (Shwarzwaldbahn) B294/ B33

- Grand parking pour voitures et autocars

 

En train:

La gare la plus proche est celle de Hausach

 

Bus de ligne:

- au départ de Hausach, liaisons régulières pour l'arrêt "Vogtsbauernhof" (ligne 7150, direction Triberg). Horaires sur www.vogtsbauernhof.org

 

A pied:

- chemin balisé jusqu'au musée, environ 35 minutes

 

Prix d'entrée pour un adulte: 7 euros

SAM_6571