C'est au sommet de la Forêt Noire ou presque car ce n'est pas son point culminant que le top 10 débute. Une activité que j'aurais pu placer bien avant d'autres et qui aurait pu figurer dans le top 3 mais comme je m'en suis expliqué dans un article précédent, le temps était glacial (2°C) et toute la vue était gâchée. Pour y accéder, 2 solutions: soit la montée à pied mais celle-ci est rude ou alors le télésiège qui coûte environ 7 euros aller retour. Un parking est attenant pour garer votre voiture. Nous sommes censés profiter d'une vue somptueuse à mesure que le télésiège nous emmène tout en haut. Sauf que moi, voilà ce que j'ai vu:

SAM_6648

Et en plus l'air s'était infiltré par les larges ouvertures. Nous grimpons, nous grimpons et elle nous poursuit:

SAM_6647

Oui, cette fameuse Rothaus Pills. Tentante, n'est-ce pas? Pourtant, je vous aurai prévenu sur son goût des plus indigestes. Bref, nous avons passé notre séjour au Mont Belchen dans ce café à boire un chocolat (sachez qu'il faut que vous vous déplaciez, le serveur ne vient pas vous servir). On a fini par reprendre le télésiège et comme si tout cela n'était pas assez absurde, en allant aux toilettes, nous sommes tombés nez à nez avec ça:

SAM_6641

Pourtant, malgré toutes ces perles, si je retournais un jour en Forêt Noire, c'est par là que je commencerai car c'est le temps qui a tué mon désir. Le mont Belchen, c'est d'abord une randonnée avec plusieurs parcours plus ou moins longs pour y accéder. Souvent enneigé, arrivé à son sommet (ce que je n'ai malheureusement pas eu l'occasion de faire), ce ballon offre un magnifique point de vue sur la plaine du Rhin, les ballons des Hautes Vosges et les Alpes avec en prime le mont Blanc au loin très perceptible. Tout cela, à condition d'avoir des conditions métérorologiques favorables.

 

Le Mont Belchen quand il n'est pas capricieux