Daimler-Chrysler, Sony Center: des firmes multinationales témoignant de la mondialisation, ce tsunami économique et culturel qui envahit le monde depuis le XX e siècle, voir avant. Qui aurait pu penser que Berlin, déchirée par la guerre froide, érigerait cette place flambant neuve comme terreau de l'architecture moderne? Et pourtant, la Postdamer Platz est une un des symboles du revival berlinois et de sa vitalité. Autrefois, ce n'était pourtant qu'un no man's land, une place vide entre les 2 parties du mur qui séparait la zone occidentale de la zone soviétique. Ce n'est pas là qu'on aurait installé le siège de Sony. Aujourd'hui, c'est possible. Ce quartier ultra moderne terminé en 2005 prouve que les lieux ne sont pas figés et qu'une ville se découvre et se redécouvre car elle évolue. Berlin est de celle la. Franchement détruite après la guerre, elle n'avait que de la place pour reconstruire, ce qu'elle a fait et bien fait. Le plus impressionnant: le Sony Center avec une place de 4000 m2. Vos yeux ne se détacheront plus du ciel avec une prouesse architecturale des plus phénoménales: le chapiteau. Difficile de décrire cet assemblage enrobé de couleurs changeantes. C'est aussi dans ce quartier que se tient la Berlinale, le festival international du film de Berlin. Qui arrachera l'ours d'or? Ce n'est pas aussi clinquant que Cannes mais ce festival reste très attendu. Ce qui est sur, c'est que Berlin a arraché son passé, le garde en mémoire pour mieux aller de l'avant. Elle déterre des ruines des projets pharaoniques. La Postdamer Platz serait-elle enfin l'entrée vers un monde futuriste?

postdamer platz annézs 70

La Postdamer Platz dans les années  70

Le chapiteau du Sony Center aujourd'hui