Dernière rubrique que j'inaugurerai cette année. "Un lieu, une histoire" ou comment les lieux révèlent les grands épisodes de l'histoire ou ses petites anecdotes.

Fichier: NotreDameDeParis.jpg

1) Le lieu: Notre Dame de Paris

Vous la connaissez pour Hugo et ses gargouilles, son bossu et sa gitane. Notre Dame de Paris, tout un mythe et pourtant, oui pourtant, ce n'est pas de cette passion romanesque dont nous allons parler aujourd'hui. Non car Notre Dame de Paris a perdu de sa superbe depuis la Révolution française. Les rois de Juda et Israël exposés en façade sur la galerie des rois n'étaient autre que les rois de France pour les révolutionnaires qui les taillèrent en pièces or ... ils sont sensés symbolisés les ancêtres du Christ. Que le peuple est ignard parfois! L'extérieur mais aussi l'intérieur pâlit. Lors de la cérémonie du sacre, face à la dégradation des lieux, le faste nous entourloupe: les tapisseries recouvrent les murs tandis que les tapis se sont mis à prendre les sols en otage. Du grand art dans une cathédrale décrépie. Mais pourquoi Paris? Pourquoi pas Reims? Tout simplement parce que les grandes cérémonies religieuses de l'Ancien Régime se déroulaient ici même. Deuxième raison importante. On sait que Napoléon navigue depuis un moment entre les fantômes de la monarchie absolue et la jeune Révolution française dont il est fier de porter les idéaux. La Révolution n'a pas fait que tout casser à Notre Dame de Paris. C'est aussi là qu'elle y a élevé le temple de la Raison, ceci étant un nouveau système de croyance ayant pour but de prendre la place du christianisme. A l'emplacement de la nef, une montagne avait été dressée sur laquelle un temple grec fut érigé avec des bustes de philosophes. La cérémonie était composée de la foule qui célébra une actrice en bleu, blanc, rouge, autrement dit la République. Notre Dame de Paris avait quitté le Moyen Age pour être à la croisée de l'époque contemporaine.

Fichier: Fête de la Raison 1793.jpg

 Le temple de la Raison à Notre Dame de Paris

2) Le sacre de Napoléon (2 décembre 1804)

Militaire parti à la conquête de l'Egypte en pleine egyptomania, un coup d'Etat en 1799, premier consul et enfin empereur en 1804. En 6 ans, le Corse le plus adulé et le plus détesté d'Europe a fait son bonhomme de chemin. Le voilà donc empereur. Largement plébiscité par 3 millions de Français, se voulant la symbiose de l'Ancien Régime et des acquis de la Révolution française. Mais, je ne développerai pas son accession au pouvoir. Restons en à Notre Dame de Paris et au sacre. Napoléon dans un manteau de velours pourpre parsemé d'abeilles et doublé d'hermine, couronnant sa femme Joséphine de Beauharnais, une image immortalisée par le peintre David, celle qu'on retient de ce jour là. 

File:Jacques-Louis David, The Coronation of Napoleon edit.jpg

Le sacre de Napoléon (Jacques Louis David)


Sous leurs airs bienveillants, tous heureux au pays de Oui Oui, Jacques Louis David ne montre pas une évidence ceux qui assistent à la cérémonie: tout le monde se les gèle le jour du sacre. Parce que l'empereur a eu la super idée de se faire couronner en décembre. Claquements de dents, frissons pendant que Napoléon s'est entouré d'un manteau bien chaud (pas con le mec). Et en plus de cela menteur. Vous le savez surement mais Napoléon a demandé d'y faire figurer sa mère au centre au dessus du choeur: Letizia. Maman n'a pas voulu assister au couronnement de fiston car il s'était fâché avec son frère Lucien exilé à Rome à qui elle a préféré rendre visite. Un soap à elle toute seule la famille Bonaparte. La cérémonie avait été soigneusement préparée avec des figurines en présence du pape et de Joséphine dans les appartements de son altesse. Napoléon ou le perfectionnisme à l'état pur. Vous le remarquez assez facilement, Napoléon est un tantinet "monsieur je me la pète"et se trouve au centre du tableau. Mais il  y a plein de gens qui font la gueule. Lorsque le couple impérial descend du carosse et qu'ils se dirigent vers le choeur de la cathédrale en traversant la scène, les soeurs et les belles-soeurs de Joséphine se sont résignées à tenir sa somptueuse robe en tirant une tronche aussi longue que l'habit. Et le pape dans l'histoire. Pie VII bénit le couple et les regalia (symbole de la monarchie: couronne, sceptre, main de justice, globe) et puis se rassied. Il ne sert qu'à ça? Et oui, figurez vous que Napo a décidé de se couronner tout seul comme un grand, qui fait la nique à Dieu et aux saints. D'ailleurs, c'est cette partie de la cérémonie que devait peindre David au départ mais il a expliqué à son commanditaire que ça faisait un peu too much. C'est donc la suite qu'a peint David: le couronnement de Joséphine par Napoléon lui même. Monsieur multi fonction la bazardera comme un objet usé quelques années plus tard pour une autrichienne, nièce de ... Marie Antoinette (même "Desperate housewives" nous l'aurait pas trouvé celle la). Enfin, Joséphine a eu plus de chance, elle s'est au moins tapée la version jeune de Bonaparte tandis que la deuxième épouse se tapera le vieux grogui en surpoids. Je m'écarte du sujet. Tout ça pour vous dire que si Napoléon se couronne lui-même, c'est pour signifier que son pouvoir ne lui vient pas de Dieu mais de lui même (encore plus narcissique que Louis XIV le mec). Le pape se retirera pour la deuxième cérémonie du sacre. Les hommes ont inventé le concept de "femme objet", Napoléon celui de "pape objet". Quelques années plus tard, Pie VII aura compris que Napoléon s'est bien foutu de sa poire. Napoléon remonte la nef et se dirige vers le trône impérial où il promet de respecter les principes de la Révolution française et bla bla bla ... Il quitte la cathédrale à 15 heures où l'attend en masse une foule dans le froid. Ce gentil peuple profitera des spectacles, des bals, des feux d'artifice en l'honneur des événements. C'est dans un carosse qui fuit vers l'avenir de l'histoire française que notre épisode se termine. Notre Dame de Paris, célébrée par un roman aux pages infinies se transforma pour une journée en en season final d'une série B d'un goût douteux.