J'inaugure là une nouvelle rubrique (encore): les bons plans. Qu'est-ce que j'entends par là? Chaque mois, je vous expliquerai comment je peux partir aussi souvent en vacances alors que je ne gagne pas des millions. Et bien, parce que je sais comment faire des économies. Sorties, transport, hébergements... Vous aurez tous les renseignements possibles. Les bons plans, ce ne sera pas non plus que des économies, ce sera aussi vous faire profiter de certains coups de coeur qui me donnent encore plus envie de m'envoler, de rouler ...

 

On commence cette rubrique avec un bon plan de taille: l'avion. Si certains sont adeptes du "tout voiture" et s'accapare le volant car il n'est pas question que madame conduise (parfois, il vaudrait mieux la laisser conduire que d'entendre des "Hi", "Ha", "Attention", "N'écrase pas la fourmi"), c'est clair que mon bon plan du mois est un flop.  Je préfère pour ma part les transports en commun, on est moins fatigué par la route même si dans mes 4 futurs voyages, je pars soit en bus, en train ou en voiture (road trip oblige). Et oui, je suis multitransport mais ne faites pas ce que je fais, faites ce que je vous dis. L'avion, c'est bien, c'est encore le moyen le plus sur de nos jours. Si on parle des crash d'avion aux infos, c'est parce que c'est tout bonnement exceptionnel, un peu comme quand des journalistes allemands prennent Angela Merkel en maillot de bain sur l'île d'Ischia (on s'en passerait peut -être).

Mais de nos jours, les compagnies aériennes sont en concurrence, le tourisme s'étant démocratisé, même si ralenti par la crise. Mais une compagnie file des sueurs froides à Air France, se demandant s'ils ne seront pas obligés de licencier. Ce grand méchant oiseau gonflé au kérosène, ce n'est pas Wilbur, l'albatros de Bernard et Bianca, c'est ryanair. Compagnie irlandaise, cette société de transport aérien a innové dans le low cost. Des prix à défier la concurrence. Un exemple emblématique: je suis parti pour 2 centimes d'euros aller retour à Barcelone il y a 4 ans. Aujourd'hui, ce n'est plus possible, les frais de carte et d'enregistrement étant systématiquement payants. Malgré tout, la compagnie reste à très bas prix. Plusieurs raisons à cela: plus de places dans les avions car la cuisine n'existe pas à l'arrière et que l'espace entre les places est très serré, les avions restent très peu au sol évitant de payer des taxes aéroportuaires trop élevées d'autant que c'est dans des aéroports éloignés des grandes villes, pas de publicité, que du bouche à oreille. La compagnie adopte aussi des règles strictes que vous devrez étudier sur le site comme le poids ou la taille du bagage à main (encore qu'honnêtement, il m'est arrivé plusieurs fois de le dépasser sans avoir de problèmes). Vous remarquerez vite aussi que ce respect rigoureux des règles est observé inégalement dans les aéroports: très laxiste à Milan par exemple, beaucoup plus sévère à Bruxelles. En 30 vols aller retours, je n'ai jamais eu aucun problème et je n'ai jamais été amendé par ryanair. Ceux qui se plaignent n'ont pas bien observé les règles tout simplement. Seulement, les médias entretiennent la méfiance face à cette compagnie et harranguent plusieurs idées, non pas éronnées, mais pas du tout analysées. Je me fais le défenseur de ryanair et je détricote les fils laineux de ces reportages faits à la va vite:

- Argument n°1: si on prend toutes les options, le prix revient aussi cher voir plus cher que les compagnies standard. Soit, ils n'ont pas tort sur la forme mais quel imbécile irait choisir toutes les options. Si vous aimez vous faire arnaquer par les assurances qui ne servent à rien, prenez les mais ryanair ne vous y oblige pas. Ensuite, ceux qui payent 15 euros de plus pour passer prioritaires, c'est-à-dire 5 minutes avant, sont un peu débiles puisqu'ils n'ont pas des places plus confortables. 

- Argument n°2: vous devez 15 euros par vol pour un bagage en soute. Certes vrai mais c'est toujours beaucoup moins cher qu'une autre compagnie qui vous l'offre quand vous rajoutez ces 15 euros.

- Argument n°3: vous devez payer les boissons et friandises à l'intérieur de l'avion. On fait comme au ciné, on apporte sa propre bouffe au lieu de manger des pop corns super cheros. En plus, 1 ou 2 heures d'avion, c'est vraiment pas la fin du monde. 

- Argument n°4: les aéroports sont assez éloignées du centre de la ville qu'on veut visiter. Oui pour certaines comme Barcelone (quoique maintenant, il y a des avions qui aterrissent à Barcelone même) où vous devez prendre un bus pas trop bon marché. Par contre, beaucoup de bus sont peu chers car pas trop loin (Rome, Budapest ...)

 

J'ai d'autres arguments rien que pour moi:

- les prix sont toujours en dessous des autres compagnies. Par exemple, pour août, on peut se procurer des billets en ce moment pour Dublin à 90 euros aller retour. Avec Air France, à la même période, cela vous coûtera 271 euros, soit le triple.

- on décentralise le transport aérien en France. Des villes comme Lille, Biarritz, Bordeaux, Tours sont desservies, il est vrai parfois avec peu de destinations.

- des villes comme Paris ou surtout Bruxelles vous offrent une gamme étendue de destinations.

- les voyages ne durent que peu de temps alors même si c'est pas du tout confort, c'est gérable.

- les vols ryanair arrivent dans 90% des cas en avance.

 - ryanair a démocratisé les vacances à l'étranger. Ce n'est plus que pour les riches.

Un autre bon plan aujourd'hui pour les voyageurs de la région Nord Pas de Calais: préférez Bruxelles à Beauvais car vous n'avez pas tous les péages à payer. De plus, une navette vous emmène de Lille à Bruxelles pour seulement 10 euros, ce qui économise vraiment beaucoup sur les frais de parking. 


On dit "filer à l'anglaise", ryanair a inventé le concept "s'envoler à l'irlandaise"...

Bon vol sur http://www.ryanair.com/fr