Vous ne trouverez surement pas ce lieu dans les incontournables des guides et pourtant, on s'éloigne de la culture pour un  pur moment de plaisir ou de frisson. Commençons à nous perdre dans ce dédale qui n'en est pas vraiment un. De labyrinthe, il n'a que le nom. Sauf que vous êtes en vacances, et contrairement au lapin blanc d'Alice au pays des Merveilles, vous n'êtes jamais en retard. Vous prenez votre temps mais vous vous engouffrerez dans les endroits sordides, pris au piège comme un étau qui se resserre sur vous. Vivons nous ici un remake de Saw? Que nenni. Ce labyrinthe nous promène vers des chemins sombres. Ballade à travers l'histoire accompagnée de pantins de l'époque moderne. Pantins déviants s'extasiant en écoutant de la musique classique (et on le sait, la musique classique, il faut s'en méfier), forçant leur fille à se marier ou prêts pour une  future orgie. Vous l'aurez compris, les marionettes que vous rencontrerez ne sont pas très commodes. Elles flirtent, se jouent de la vie et n'ont aucune considération pour vous. C'est par votre oeil curieux que vous les observerez sans détour. Après avoir pénétré dans l'intime, vous pénétrerez dans des chemins lugubres, où la fumée est prête à vous étouffer. L'angoisse montera en vous et le labyrinthe  ne se privera pas de vous rappeler qui est Dracula. Ce labyrinthe qui n'en est pas vraiment un ne vous fera pas perdre le chemin. Non, celui-ci a fait le choix de vous faire perdre la raison. 

 

SAM_4773

SAM_4782

SAM_4771