J'inaugure ici une des nouvelles rubriques: Mon top 10. Chaque mois, je dresserai un top 10 thématique. Je préfère vous l'annoncer d'avance: ne figureront que les  endroits que j'aurais visités donc il y aura surement des manques  qui vous choqueront. Et je pense que ce sera le cas avec ce top 10 sur les églises sur  lequel je reviendrai surement l'an prochain. La civilisation européenne a été chrétienne et au Moyen Age, celle-ci s'est étendue  au delà de l'Occident. Entre conquêtes et bonnes paroles des frères mendiants, toute l'Europe y a succombé. Puis, la découverte de l'Amérique a rimé avec  imposition du christianisme, content ou pas content. Adieu les temples incas, aztèques et mayas où dégoulinait le sang des sacrifiés. Mais qu'a laissé la chrétienté  dans nos civilisations? Des églises, partout des églises et je suis sur que dans votre petit patelin, il y a une église .. dans laquelle vous vous rendrez  à 11h pour prier et communier avec les fidèles. Et vous ferez  tout et absolument tout pour que votre église rentre dans ce top 10. Et qui sait, je pourrais peut être accepter. Non, je déconne, le top 10 est déjà fait, il ne reste plus qu'à être révélé.

 


Et en  dixième position, une cathédrale qui a marqué les temps. Notre Dame de Paris évoque le grand chef d'oeuvre d'Hugo (mais qui l'a vraiment lu en entier?), Garou, Hélène Ségara et Patrick Fiori (un corse à Paris au Moyen Age, non mais n'importe quoi) dans une comédie musicale qui évoque ma tendre adolescence ou encore Quasimodo tirant les cloches dans le célèbre Disney faisant suite à Pocahontas (et là je retombe en enfance). Alors Belle, est-ce un mot inventé pour elle? Majestueuse, je dirais plutôt, surfant sur la vague gothique, rompant avec l'art  roman et suivant la lignée d'Amiens et  de Reims. Tout près de la Seine, donc pratique pour que les touristes en bateau lui fassent un coucou. Elle est parée de tous les attributs gothiques: tympan, voussures, 3 portails, élevée vers le ciel pour atteindre Dieu, une rosace  pour laisser entrer la lumière du bienfaiteur ...  Pas de doute, on est bien dans la France médiévale. Une cathédrale entre  hommage et quelques bobos (les révolutionnaires de notre Révolution française se sont acharnés sur elle, prenant les rois bibliques pour les rois français, fichtres incultes). Aujourd'hui, la cathédrale est visitable de l'intérieur mais aussi en montée, à condition d'avoir de solides jambes (un jeune frêle se retrouvera surement haletant  au bout de la moitié). Et pour monter, c'est génial car c'est gratuit pour les moins de 25 ans et les profs (youpi). Au sommet, panorama magique de  la capitale comme si on trônait en haut des cieux et qu'on voyait Paris d'un oeil plus paisible car redescendu sur la terre ferme, on est de nouveau bousculé, molesté,  toisé, nous pauvres provinciaux par les Parisiens marchant toujours  d'un pas pressé. Au sommet aussi, rencontre avec ces magnifiques monstres  de pierre que sont les gargouilles. On aimerait faire la conversation avec elles mais il faut déjà redescendre car  les touristes nous pressent et eux aussi souhaitent leur  havre de paix pendant quelques secondes sur la cime  des cieux. Peut être aussi parce que cette oeuvre de pierre ne souhaite pas qu'on y découvre toutes ses histoires.